Err


Le talisman

En octobre 1888, Paul Sérusier exécute en plein air, à Pont Aven, une petit huile sur bois sous les conseils de Paul Gauguin. De retour à Paris, il montre à ses camarades de l’Académie Julian (Maurice Denis, Pierre Bonnard, Ker-Xavier Roussel et Paul-Elie Ranson) ce paysage synthétique titré "Paysage au bois d’Amour" qui sera baptisé le Talisman. Un titre évocateur pour le petit groupe nommé nabis (les prophètes en hébreu), qui porte tous les signes de la nouvelle voie à explorer pour accéder au mystère de la création.Considérée comme la première œuvre nabie et devenue à ce titre une icône de l’art moderne, cette étude annonce l’abstraction. Les nabis sont considérés à ce titre comme les parrains inconscients des recherches de Kandinsky et de Mondrian. 

*Le tableau est de dimensions modestes 27 cm x 21,5 cm, il est conservé au Musée d’Orsay. Paul Sérusier l’offrira à son ami Maurice Denis.

BOUTEILLES EN SCOUBIDOU VALLOTTON
59,00 €
(-10,00%) 53,10 €
PAIRE DE FAUTEUILS BONNARD
230,00 €
(-10,00%) 207,00 €
PORTE MANTEAUX VUILLARD
85,00 €
(-10,00%) 76,50 €
BUFFET SERT
180,00 €
(-10,00%) 162,00 €

moodboard
- l’influence de Paul Gauguin
- la complicité du groupe des Nabis
- l’inspiration de l’art japonais
- le soutien de la revue blanche des frères Natanson
- Misia Sert, muse et modèle des nabis
- la fusion du décoratif et des arts appliqués
- le concept d’art total